La transition écologique Agir contre le réchauffement climatique

isolation thermique des immeubles

Pour les immeubles ou le chauffage est individuel l’isolation thermique de l’immeuble est a la charge du propriétaire. Si des aides existent quand le propriétaire est un bailleur social il n’en est pas de même pour les immeubles dits ‘privés’. On peut distinguer la situation ou en majorité les co-propriétaires louent les appartements auxquels cas ils ne se sentent pas concernés par les prix payés directement par le locataire pour se chauffer (facture de Gaz, Electricité) . La ou les co-propriétaires sont occupants il se dégage, difficilement une majorité pour que ce soit l’isolation a l’occasion du ravalement soit sur les fermetures devenant vétustes. Les ravalements sont obligatoires et poussés par la mairie mais pas l’isolation. Lors de vente, le bilan énergétique est fait mais aucune conséquences sur les travaux que cela suppose. Une campagne existe pour une isolation de toiture sous sol pour ‘1 euro’ est en cours, mais rien n’est possible pour les immeubles ( a moins que ce soit un uni-propriétaire peut être)
Je propose qu’un cadre soit défini pour l’isolation d’immeubles pour baisser les consommations d’énergie.

Nous avons besoin de votre avis

Les réponses (1)

  1. Michel CHAPON dit :

    D’accord avec le constat, la meilleure énergie alternative, plus verte que verte, est celle qui n’est pas consommée. Et les sans grade sont concernés dans leurs rares deniers.
    Donc Isolation des logements, mais aussi frugalité dans le chauffage. Cela fait des lustres que je n’ai plus entendu parlé des 19°C, car 20° c’est 7 % de plus de CO2 de facture EDF et de réchauffement ( si nous avons trop d’électricité nucléaire, envoyée en Allemagne, cela fait éteindre des centrales fioul charbon ou gaz). Si c’est 22°C, on dort mal et c’est plus de20 % supplémentaire.
    Le calcul du surcoût du chauffage avec fenêtre ouverte ou entrouverte en permanence dépend de la taille de la fenêtre !!
    L’isolation c’est aussi contre le chaud de l’été, là aussi frugalité,
    Savoir ne pas faire rentrer la chaleur ; fermer les volets côté soleil, ou protéger les baies avec un rideau pare-soleil EXTERIEUR, à défaut une nappe de papier, sur la partie de vitre qui prend le soleil : le bas. De plus, il faut garder la fraîcheur pendant la journée (ne pas faire des courants d’air à 17h), et la faire rentrée la nuit.
    Ceux qui ont une clim doivent se limiter à un rafraîchissement de 6 à 8° par rapport à l’extérieur
    J’ai eu parfois à chercher un petit logement pour un cause de travail éloigné, La classe énergétique des logements est désormais indiquée, c’est très bien, mais cela reste un peu ésotérique pour ceux qui n’ont pas la fibre gestionnaire , une traduction en coût des Kwh/m²/an serait plus parlant.
    Un appartement de 50m2 de classe énergétique B, D ou F, chauffé en électrique c’est un budget annuel de 350, 1000, ou 2000€ par an (c’est plus cher si on rajoute 7 % ou 15 ou 20, ou que l’on aime respirer avec la fenêtre ouverte). La traduction en promesse de dépense de chauffage de ces classes énergétiques serait , je pense, efficace pour convaincre les bailleurs de casser la tirelire pour quelques travaux d’isolation, efficaces plus que cosmétiques. Assortis de l’intelligence de locataires qui feraient les comptes avant de signer le bail.
    A l’idéal, les locations gouffres thermiques ne doivent plus trouver preneur, cela dépend de la tension locale, à l’idéal, les locataires les plus impécunieux doivent savoir compter et ne pas croiser des rapaces qui les plument ou les tondent pour la tenue d’un compte bancaire, pour une carte bancaire, pour un abonnement de téléphone portable, une assurance etc. A l’idéal les rapaces en abus de faiblesse serai punis.
    Pour la planète, il n’y a pas photo, gagner des centaines de kilos d’équivalent pétrole dans le chauffage (et climatisation) est un impératif aussi dans le logement privé locatif, autant que dans les transports (là aussi, la volonté de chacun doit aller vers la frugalité). (nous en sommes à 3,65Tonnes -équivalent-Pétrole, selon wiki, bébés compris, et certains font leur courses ou leur WE en Easyjet, tanzaniens, birmans, pakistanais, ne font pas la 1/2 tonne dans leur année). Doucement (pour l’adaptation des acteurs de l’économie) mais résolument nous devons drastiquement réduire notre consommation de pétrole sans attendre « Macron ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *