Europe et relations internationales Relation avec les grandes puissances

Maintenir le dialogue avec la Turquie en vue d’une adhésion future fût-elle lointaine

Aujourd’hui la Turquie est un acteur régional influent, indispensable et facteur de stabilité au Moyen-Orient il parait pertinent d’avoir un dialogue constructif avec lui.

Si le pouvoir actuel turque n’est pas compatible avec les valeurs européennes il ne faut pas oublier que le pays, lui, a une histoire commune avec l’Europe : des guerres napoléoniennes à la constitution de l’OTAN.

Voir ce grand pays rejoindre les valeurs européennes (libres- échanges, respecter des droits humains) serait une consécration en soi autant qu’une alliance économique importante.

A défaut d’envisager une adhésion à court terme qui semble déraisonnable, le maintien du processus d’adhésion, lui, doit être sauvé.

Les notes de cette contribution

1
In medio stat virtus cette contribution me semble réaliste, pragmatique et nécessaire
0
Décalé cette contribution est originale et innovante
2
À peaufiner cette contribution me paraît intéressante, certains points restent encore à approfondir
0
Why not cette contribution fait avancer le débat même si je ne la partage pas à 100 %