L'organisation de l'État et des services publics Accès aux services publics

Le centralisme français

La France a une tradition solide de centralisation. Il faut en faire un plus. Nos gouvernants ont du mal à imaginer les bonnes solutions pour en corriger les défauts.
Il me semble qu’il aurait fallu s’appuyer sur une régionalisation plus rigoureuse qui tienne compte de la façon dont les gens se sentent : les Bretons, les Normands, les Picards … car les provinces restent aujourd’hui encore dans l’atavisme des citoyens. Il aurait fallu supprimer les départements instruments de la révolution de 1789 faits pour les dissoudre.
Ensuite il me semble qu’on aurait pu renforcer le pouvoir central cantonné aux pouvoirs « régaliens » (défense, police, justice) et aux attributions devenues primordiales en fonction de l’évolution de la société dans le temps : écologie, économie et défense des emplois des salariés…
Tout en laissant une très large autonomie aux provinces historiques pour utiliser les fonds publics répartis entre elles mais en les rendant responsables.
L’État Central aurait la fonction de contrôle de la bonne gestion des provinces selon les objectifs généraux fixés nationalement.
Il faut absolument faire cesser l’attribution de « compétence générale » donnée d’une façon prodigue à toutes les institutions trop nombreuses, et à tous les niveaux, en faisant que chacune se cantonne à un domaine exclusif précis.

Les notes de cette contribution

1
In medio stat virtus cette contribution me semble réaliste, pragmatique et nécessaire
0
Décalé cette contribution est originale et innovante
2
À peaufiner cette contribution me paraît intéressante, certains points restent encore à approfondir
0
Why not cette contribution fait avancer le débat même si je ne la partage pas à 100 %

Les réponses (2)

  1. P. Laurent dit :

    Effectivement, certaines missions de l’Etat (mobilité/transport ; agriculture/pêche/alimentation ; transition écologique/biodiversité/environnement ; logement ; etc). pourraient être assurées au niveau régional.
    Pour ce faire, dans les meilleures conditions de coût, il faut institué des « agences publiques » pour mutualiser les fonctionnaires à la fois des ministères et des collectivités territoriales. Ces agences fonctionneront d’autant mieux qu’elle pratique une gouvernance de type socratique et qu’elle partage une culture de la « prise de décision par consentement ».
    Note : Il serait souhaitable que la totalité de la « taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE) » soit reversée aux Régions ; libres à celles-ci de faire une répartition transparente vis-à-vis d’une politique « territoriale » explicite selon les besoins locaux : au secteur mobilité/transport (plateforme mobilité, transport partagé ou commun, évolution du parc automobile, …) ; au secteur de la transition énergétique (économie d’énergie, isolation thermique des bâtiments, …

    Répondre
  2. LE VILLAIN dit :

    C’est une très bonne approche.
    Plus précisément je pense qu’il faudrait qu’à chaque niveau de décentralisation, les pouvoirs délégués soient spécifiques. Éviter de conférer des délégations générales à tous qui n’interfèrent et se gèrent mal. D’autre part il faudrait, me semble-t-il, que chaque niveau de décision ayant reçu une délégation de pouvoir spécifique soit contrôlable par une autorité indépendante dans le but de poursuivre les détournements et les fautes de gestion. Soit en résumé des délégations de pouvoir avec les finances d’accompagnement offrant de grandes autonomies locales mais toujours contrôlables a posteriori et transparentes.
    J’ai été un peu surpris que notre cher Président dans son RV avec les maires à Bourgtheroulde se soit laissé dire à un court moment « mon argent » (je ne veux pas utiliser mon argent pour …) en parlant des impôts. Les élus ne peuvent pas décider autocratiquement de l’utilisation des fonds collectés à partir du travail des citoyen. Sinon il y a détournement de la démocratie représentative.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *