Développement durable Lutte contre le réchauffement climatique

Se servir de l’agriculture pour lutter efficacement et rapidement contre le réchauffement climatique

La lutte contre le réchauffement climatique est aujourd’hui une priorité politique pour sauver notre humanité. Face au coûts nécessaires, les changements tardent à émerger.
Lors de la COP21 Stéphane Le Foll avait prôné une idée simple mais efficace : la séquestration du carbone.
Les terres agricoles sont des espaces qui peuvent absorber tout le carbone que nous émettons. L’objectif est d’inciter les agriculteurs à séquestrer plus de carbone dans leurs terres par des actions simples :
-une formations simple avec présentation des méthodes (réenherbé les vignes, limité les sols nues, …)
-des études de couts

Cette méthode simple qui consiste à augmenter de 0.004 % le carbone séquestrer dans la terre pour neutraliser notre bilan carbone n’as jamais vraiment été mise en place. En effet ce chiffre est valable au niveau mondiale, la France ne l’atteindra pas mais pourra tout de même s’en approcher pour limiter les émissions en complément des investissements dans les énergies, …

Quel agriculteur va changer demain ses méthodes de travail apprises il y a 30 ans, testées et approuvées depuis, le tout pour une idée abstraite venue des bureaux parisiens ?

L’écologie punitive n’est pas la solution, pour les inciter les menacer de diminuer les aides serai contre productif.
Mon humble idée est donc de les récompenser.

Pour contribuer à lutter contre le réchauffement climatique il faut garder à l’esprit que l’énergie reste aussi une source de pollution.
Il faut donc, pour récompenser les agriculteurs développer l’agrivoltaisme. L’Etat doit leur faire des subventions et non des prêts pour couvrir leurs immenses bâtiments de panneaux solaires.
Le coût de revient pour les agriculteurs doit êtres quasiment nul, les investissement à la charge de l’Etat et de des collectivités. A la société en somme pour les remercier de leur travail pour le bien commun.

Cette électricité supplémentaire permettra d’enfin fermer nos dernières centrales au charbon, de développer de nouvelles alternatives aux énergies fossiles comme l’hydrogène (produit avec de l’électricité) à la place des carburants automobiles.

En plus de séquestrer le carbone les avantages pour le monde agricole seront multiples :
-fin de l’agribashing car perçu comme de véritables écologistes œuvrant pour le bien commun et la sauvegarde de la nature.
-diversification des sources de revenues et augmentations de ceux ci pour un secteur d’activité ou les salaires sont trop souvent inexistant.
-l’amélioration de l’image et de la santé économique des agriculteurs permettra de diminuer les chiffres dramatiques de suicide dans cette profession.
-aide au développement d’une autre filière : l’installation voltaïque.

Si l’Etat met les moyens sur ce plan qui semble très spécialisé, un cycle vertueux va se mettre en place et va avoir un effet globale sur la société. Ce projet n’est pas que efficace mais efficient si l’on regarde la société.

Nous avons besoin de votre avis