Démocratie et citoyenneté Laïcité

L’Ecole de la République face aux intégrismes – Témoignage de terrain.

Alors que beaucoup s’expriment sur l’ignominie qui nous sidère avec l’assassinat de ce professeur à Conflans, j’ai souhaité témoigner sur la période où j’exerçais mes fonctions d’inspecteur de l’éducation nationale en 2004 dans le département de l’Orne et plus récemment en Haute-Loire.

Un proviseur de Flers me téléphone un matin, confronté à un problème qu’il n’arrivait pas à résoudre de sa seule autorité. Une jeune lycéenne après les vacances de la Toussaint était revenue au lycée, toute de noir vêtue et voilée. J’ai invité les parents et cette jeune femme à venir me rencontrer.

L’échange avec ces trois personnes a été long et la conclusion en a été que la lycéenne devait retirer son voile quand elle entrait dans le lycée. Les choses étaient claires.

Les parents étaient mortifiés par l’attitude de leur fille. Ils étaient musulmans, ils reconnaissaient et adhéraient pleinement aux lois de la République. Ils m’ont alors raconté la transformation de leur fille. Elle était partie chez des cousins en région parisienne pour les vacances et était revenue avec une nouvelle tenue et voilée. Ils ne comprenaient pas ce qui avait pu se passer en deux semaines. Ils étaient fortement choqués et approuvaient ma position qui était celle d’un représentant d’un Etat laïc ne pouvant accepter tout signe distinctif de prosélytisme.

Pour moi ce fut un échec, car la lycéenne a quitté, au grand désespoir de ses parents, le lycée pour rejoindre d’autres cousins sur Marseille. Par la suite, je recevais une lettre de menace de la mosquée de Montreuil que je communiquais au Préfet afin d’obtenir une surveillance des renseignements territoriaux.

Plus récemment, un directeur d’école me saisissait sur le cas d’un jeune auditeur américain qui était dans sa classe et qui refusait d’enlever sa casquette.
Je convoquais le jeune homme et découvrais qu’il conservait sa casquette pour masquer sa kippa. Là encore et avec un anglais approximatif pour un tel sujet, je lui expliquais les lois de la République. Il retourna en classe sans casquette et sans kippa.

Ce ne sont que deux exemples sur un nombre important de cas auxquels j’ai pu être confronté et venant de toutes confessions. Défendre la laïcité demande constance dans les prises de décisions, une ligne claire.

Je crois beaucoup au dialogue, il peut être source de réussite, mais malheureusement aussi d’échec face à certains intégrismes.
Il ne faut pas hésiter à le tenter et ne pas avoir peur à se confronter aux oppositions qui peuvent se dresser face à notre modèle démocrate et républicain. Nous ne devons pas hésiter à rappeler les lois de la République et à les faire appliquer, nous avons les outils qui nous le permettent.

Les notes de cette contribution

1
In medio stat virtus cette contribution me semble réaliste, pragmatique et nécessaire
0
Décalé cette contribution est originale et innovante
1
À peaufiner cette contribution me paraît intéressante, certains points restent encore à approfondir
0
Why not cette contribution fait avancer le débat même si je ne la partage pas à 100 %